Nouvelles de la CCT

Maintien de la demande internationale pour les voyages au Canada.

Selon le dernier Bulletin de renseignements sur le tourisme de la CCT, l'optimisme renaît malgré les catastrophes naturelles majeures et la hausse des prix du pétrole.

15 juin 2011
Imprimez

L’atmosphère se détend un peu plus dans le secteur touristique canadien, en particulier pour ce qui est des voyageurs nord-américains. Selon la dernière Enquête sur les intentions de voyage réalisée par l’Institut canadien de recherche sur le tourisme, les Canadiens sont plus nombreux qu’en 2010 à avoir l’intention de voyager l’été prochain. Ces résultats viennent conforter l’optimisme qui a gagné les États-Unis : le sondage travelhorizons (publié par la US Travel Association et Ypartnership) révèle que l'indice de l’humeur des voyageurs a atteint, au premier trimestre de 2011, un sommet inégalé depuis avril 2007.

Ces données, et bien d’autres encore, sont dans l’étude approfondie que publie la Commission canadienne du tourisme (CCT) sur le casse-tête de l’industrie du tourisme à l’échelle mondiale : le Bulletin de renseignements sur le tourisme de mai 2011. Ce tout nouveau bulletin de 37 pages est fondé sur des renseignements liés au tourisme recueillis en février, en mars et au début d’avril 2011. 

Voici quelques-uns des autres faits et chiffres du rapport :

  • Aux États-Unis, la confiance renaît dans le monde des affaires. Selon la Global Business Travel Association (GBTA), les sociétés américaines devraient accroître leurs dépenses de voyage cette année, mais pas encore au niveau antérieur à la récession.

  • La combinaison de la propagation des troubles politiques en Afrique du Nord et de l’augmentation de la demande internationale en énergie a conduit à une envolée du cours du baril. L’Association du transport aérien international (IATA) a conséquemment revu à la baisse l’estimation qu’elle avait faite pour 2011 des bénéfices de l’industrie aérienne et l’a arrêtée à 8,6 milliards de dollars.

  • L’humeur n’est pas vraiment à l’optimisme au Royaume-Uni. Après un hiver trop tranquille, deux voyagistes importants, Thomas Cook et TUI, ont rajusté à la baisse leurs perspectives de marché, pointant du doigt le recul de la confiance des consommateurs.

  • Toujours en Europe, les Allemands n’ont pas perdu leur goût des voyages. Leur économie robuste leur a permis de mieux résister que la plupart des autres pays aux conséquences du tremblement de terre au Japon et des troubles en Afrique du Nord.

  • En Corée du Sud, l’argent est le nerf de la guerre du tourisme :en avril, la Banque de Corée a indiqué que les dépenses des Sud-Coréens à l’étranger ont dépassé tous les records en 2010.

  • Tout est possible sur le marché touristique chinois. Un nouveau rapport du  Boston Consulting Group (BCG) prévoit une croissance rapide de ce marché dans les dix années à venir, la Chine pouvant devenir la troisième source la plus importante de touristes étrangers (derrière le Royaume-Uni et le Japon) en Amérique du Nord.

  • Les Australiens doivent avoir la bougeotte. Selon les statistiques compilées par Roy Morgan Research, le nombre d’Australiens prévoyant voyager à l’étranger au cours des 12 prochains mois a atteint de nouveaux sommets en janvier 2011, la vigueur du dollar australien jouant incontestablement un rôle.

Consultez le Bulletin de renseignements sur le tourisme de mai 2011 dans son intégralité.

Mots-clés :

Votre commentaire a été soumis au modérateur. Il sera publié après approbation.

(Avertissement concernant les commentaires)

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.
CAPTCHA
Le code de sécurité protège la CCT des envois automatisés de pourriels.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss