Nouvelles de la CCT

Un an plus tard : études de cas sur la Collection d’expériences distinctivesMD, volume 2 : Citadelle d’Halifax.

La vie de soldat attend les vacanciers dans ce lieu historique national de Nouvelle-Écosse qui cherche de nouveaux moyens d’attirer les visiteurs étrangers.

25 octobre 2012
Imprimez

« Garde à vous! Silence dans les rangs! » Le quotidien des soldats britanniques, surnommés les « tuniques rouges », est encore bien vivant à la Citadelle d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. Ce lieu historique national du Canada attire bon nombre de visiteurs désireux de plonger au cœur de l’histoire canadienne, particulièrement grâce au programme « Soldat d’un jour ».

Cet avant-goût de la vie de soldat s’inscrit dans la Collection d’expériences distinctivesMD(CED) de la Commission canadienne du tourisme (CCT) qui compte à ce jour plus de 160 membres. Dans le cadre du nouveau volet des études de cas sur la CED publiées dans les Nouvelles de la CCT, Krista Lingley, agente de promotion à Parcs Canada pour la partie continentale de la Nouvelle-Écosse, raconte l’histoire de la Citadelle d’Halifax et explique les défis que pose sa mise en marché à l’étranger.

Depuis combien de temps la Citadelle d’Halifax est-elle un attrait touristique?
Nous avons commencé à accueillir des visiteurs au début des années 1900. Il y a eu des forteresses sur ce site depuis la fondation de la ville, en 1749. La citadelle actuelle est la quatrième fortification construite à cet endroit et a été classée lieu historique national en 1951. Cette année, nous avons concentré nos efforts sur la commémoration de la guerre de 1812.

Selon vous, quel est le plus grand défi auquel doit faire face votre entreprise aujourd’hui?
Nous avons constaté que le nombre de visiteurs avait atteint un plateau, voire accusé un recul. En fait, moins de gens visitent les lieux gérés par Parcs Canada au pays, et la Nouvelle-Écosse en général. Pour promouvoir la province à titre de destination incontournable, nous sommes très dépendants de nos partenaires, y compris l’office du tourisme provincial et les organismes de marketing de destination (OMD).

Parlez-nous de « Soldat d’un jour », l’expérience mise en vedette par la Collection.
Nous offrons aux visiteurs l’occasion de remonter le fil du temps jusqu’en 1869 et de se glisser dans la peau d’un soldat britannique. L’expérience commence dans la Salle des rapports, l’une de nos nouvelles salles d’époque, où les participants signent leurs documents d’enrôlement avant de recevoir le gage des soldats, soit le célèbre shilling de la Reine. Ils se parent alors de l’uniforme du 78e régiment des Highlanders, allant de la chemise de coton au sporran en passant par le pourpoint de laine rouge caractéristique des Highlands, les bas de laine et les bottes. Autrefois, les gens ne souffraient pas d’embonpoint!

Une fois vêtus comme il se doit, ils se dirigent vers la place d’armes pour assister à leurs premières leçons de manœuvres militaires, dans la brume et le froid ou la chaleur et l’humidité, bref peu importe la température qui sévit à Halifax ce jour-là. Des étudiants travaillent comme interprètes afin de guider les gens au fil de l’aventure et pour, bien sûr, leur crier des ordres à la tête, partie intégrante de l’expérience authentique! Ils ont alors la chance de manier un véritable fusil Snider-Enfield. Plutôt chouette! Par contre, il faut être âgé d’au moins 16 ans pour participer à cette activité. Pour leur part, les plus jeunes apprennent à battre le tambour militaire.

Les visiteurs ont ensuite droit à une visite guidée complète de la Citadelle d’Halifax. Si des manifestations spéciales ont lieu ce jour-là, il est possible qu’on leur demande de tirer le canon ou de participer à d’autres exercices militaires, par exemple.

Comment faites-vous la promotion de votre statut de membre de la CED?
Par le biais de notre nouvelle vidéo promotionnelle et notre site Web. Nous en faisons aussi la promotion au sein de l’industrie touristique régionale par le biais de tactiques en ligne. Notre budget marketing étant limité, nous travaillons de près avec l’office du tourisme de la Nouvelle-Écosse et d’OMD partenaires. Puisque nous faisons partie de la collection d’expériences de la Nouvelle-Écosse, notre statut de membre est affiché dans le cadre des campagnes de marketing de cette marque. Nous ciblons également les voyagistes et les voyagistes réceptifs qui manifestent un intérêt pour l’activité. À sa création, « Soldat d’un jour » était un programme de six heures destiné au marché des croisières. Puis, nous en avons fait une version de trois heures afin d’accroître notre marché de voyageurs indépendants. Ce sont surtout les hommes qui y participent, parfois avec leur conjointe et leur famille.

Même si le programme de la CED n’existe que depuis un an, en quoi le statut de membre a-t-il changé votre entreprise? 
C’est pour nous un honneur d’être ainsi reconnus. Notre statut de membre nous a convaincus de l’importance de collaborer avec des partenaires. Nous aimerions créer davantage de programmes axés sur l’expérience.

Accueillez-vous des voyageurs des nouveaux marchés étrangers ou recevez-vous plutôt des visiteurs des marchés existants?
Cette année, un plus grand nombre d’Américains effectuent des réservations. En fait, notre nombre de visiteurs étrangers connaît une croissance sans que nous ayons fait beaucoup de promotion à l’étranger.

Après un an, que pensez-vous de la CED (vous pouvez répondre en toute honnêteté; nous ne mordons pas!)?
Le programme suscite énormément d’enthousiasme. Il permet d’initier des consommateurs des marchés clés à certaines expériences canadiennes remarquables. Cependant, je m’attendais à ce que la CCT nous soutienne un peu plus sur le plan marketing. J’ai assisté à un atelier de formation offert par Lesley [Anderson, gestionnaire des Expériences de la marque à la CCT], mais nous ne disposons pas d’immenses ressources pour mettre ces stratégies en œuvre. Nous avons besoin d’aide. En septembre dernier, nous avons participé à une séance de photos et nous espérons que ces images contribueront à promouvoir le programme.

Avez-vous envisagé de nouer des relations commerciales ou de vous engager dans des promotions croisées avec d’autres membres de la CED?
Non, pas vraiment, mais nous retenons l’idée pour des expériences complémentaires.

En tant qu’exploitant d’entreprise touristique, quelle est la plus grande leçon que vous avez apprise cette année?
À titre de spécialiste du marketing, je crois que la collaboration avec des partenaires est la clé de l’efficacité. Il importe également de livrer le message au marché cible au moment opportun, c’est-à-dire le plus tôt possible, avant le début de la haute saison.

Pouvez-vous nous parler de quelques-uns des obstacles auxquels se heurte l’industrie canadienne du tourisme?
Au-delà des orignaux, de la police montée et des montagnes, il y a tant à voir au Canada, mais les visiteurs étrangers connaissent encore mal tous les attraits de notre pays. On devrait offrir aux membres de l’industrie davantage d’occasions de participer aux campagnes nationales. Sur la scène internationale, nos concurrents disposent de budgets nettement plus importants que les nôtres. C’est pourquoi nous avons tous besoin que la CCT agisse en chef de file afin de nous aider à nous démarquer.

Selon vous, si l’industrie canadienne du tourisme devait profiter d’une occasion en or, quelle serait-elle?
Elle devrait miser sur la vigueur de la marque Canada. Partout dans le monde, notre pays est perçu comme un vaste espace immaculé, un lieu où il fait bon vivre. Nous devons donc convertir ce sentiment en un désir irrépressible et urgent de venir le découvrir. Les profils du Quotient explorateurMDsegmentent votre marché ciblé et permettent ainsi de créer des programmes qui répondent aux attentes de ces segments de consommateurs. Il importe cependant de déployer des efforts de promotion considérables dans les marchés visés au moment où les gens planifient leur voyage. Un budget marketing solide est primordial pour se démarquer. Cela représente un réel défi pour le Canada.

Votre commentaire a été soumis au modérateur. Il sera publié après approbation.

(Avertissement concernant les commentaires)

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ est gardé secret et ne sera pas montré publiquement.
CAPTCHA
Le code de sécurité protège la CCT des envois automatisés de pourriels.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss