Idées d'articles

Commémoration de la guerre de 1812

Plusieurs événements et festivals marqueront le bicentenaire du conflit entre le Haut-Canada (Ontario) et les Etats-Unis.

07 juin 2012
Imprimez

Le son perçant du fifre (petite flute militaire) et des tambours traverse le ciel d’une chaude après-midi tel un boulet canon. Je ferme les yeux et j’écoute le vrombissement des fusils. L’odeur âcre de la poudre à canon persiste dans l’air. Sur les rives du majestueux fleuve Saint-Laurent, je suis entourée d’histoire vivante, transportée à l’époque où l’identité canadienne a vu le jour. 

 

Il n’y a pas si longtemps (le temps d’un soupir dans l’histoire du monde), il y avait un conflit entre les défendeurs britanniques du Haut-Canada et les Etats-Unis. Le long de la frontière du sud de l’Ontario, de Cornwall à Niagara, l’Empire Britannique repoussa les tentatives d’invasion de ce territoire par l’Armée Américaine. 

 

Des coups de feu on été tirés, des vies perdues à jamais. C’est incontestable, le Canada n’existerait pas si l’invasion américaine de 1812-1814 avait réussi.

 

Tout au long de l’année 2012, des communautés de l’Ontario dérouleront le tapis rouge pour les événements du bicentenaire sur les sites des principales batailles qui feront revivre cette période de 1812

 

Le fleuve était la solution à l’Est. La partie supérieure du fleuve Saint-Laurent était la clef pour garder le pouvoir dans le Haut-Canada. C’était la voie navigable de prime importance pour acheminer les provisions nécessaires aux troupes de l’Empire Britannique. 

 

Kingston était la base de la flotte navale britannique de l’est, un campement militaire stratégique. 

 

Pendant le mois de juin, la ville de Gananoque va commémorer la déclaration de la guerre à la Grande-Bretagne. La Fuite du Royal George animera une reconstitution navale mettant en vedette des grands voiliers, des canonnières et un campement de 1812. La reconstitution, en août, du raid de Gananoque, marque la première invasion des Américains le long du fleuve Saint-Laurent. 

 

Les principales batailles se sont déroulées à Niagara. Pourquoi dans la plupart des villes du sud de l’Ontario il y a une « Brock Street » ? Les pères fondateurs étaient remplis de fierté de leurs accomplissements sur le champ de bataille dirigé par Sir Isaac Brock, officier britannique et grand héro du Haut-Canada. 

 

L’histoire vit au Battlefield House Museum à Stoney Creek lorsque retentit le son du fifre et des tambours. Des acteurs costumés présentent une reconstitution de la bataille de Stoney Creek, victoire décisive des forces britanniques.  

 

Envie de découvrir la garnison militaire en sons et images? Rendez-vous au Fort George, lieu historique national du Canada à Niagara-on-the-lake pour entendre la musique militaire présentée par des corps de fifres et de tambours, ainsi qu'une compétition de tactiques militaires entre des équipes provenant des sites militaires importants de la guerre de 1812 en Ontario.

 

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss