Idées d'articles

Des aventures insolites et un peu folles

Au choix : des « régates citrouillardes », le « vélo en kilt » ou les « serpents sinueux »

03 août 2011
Par  Mark Stevens
Imprimez

Nous, les Canadiens, nous n’avons rien de conventionnel. Aventuriers, c’est certain. Peut-être même anticonformistes. Voire étranges. Voyez donc : À Terre Neuve, il y a un rite d’initiation où le visiteur doit embrasser une morue. Et que dire de ces milliers de joyeux lurons qui, pour fêter le jour de l’An, se jettent à l'eau en petit maillot de bain, dans un lac ou une rivière où la glace est pourtant prise. Juste pour le plaisir! Vous voulez d’autres preuves? Transportons-nous à Québec au mois de mars. Prenez la côte de la Montagne, une étroite rue pavée avec une descente de casse cou, recouvrez-la de glace… et lancez les concurrents d’une course en patins à l’assaut des virages en épingle à cheveux et des raidillons qui composent le parcours. Le but du jeu? Le premier arrivé en bas l'emporte. Le Red Bull Crashed Ice (les as mondiaux de descente en patin) est une expérience d’adrénaline pure où il faut avoir le cœur bien accroché. Et ça, c'est pour les spectateurs. Imaginez un croisement entre le hockey, le roller-catch et le ski de descente sur une piste abrupte à l’extrême…

Bien assis pour la suite? La preuve suivante est complètement indécente.

Vous êtes-vous déjà demandé ce que portent les Écossais sous leur kilt? Voici votre chance de le découvrir! Au Nouveau-Brunswick, les hôtes du Ripple Fitness, près de St. Andrews-by-the-Sea (voilà le pourquoi des kilts) offrent divers circuits de randonnées à vélo de montagne. Faites l’expérience des plus grandes marées au monde aux abords de la baie de Fundy, ou bien profitez de la marée basse pour aller jusqu’à l’île Ministers. Le vélo et le kilt sont compris, et – fort heureusement – il vous est permis de porter un short de cycliste en dessous…

Une bonne chose, car ici, sur la côte néo brunswickoise, le vent et la mer vous réservent des vues à couper le souffle… où que vous regardiez.

Il se peut aussi que vous aimiez faire la récolte de souvenirs, tels que les couleurs flamboyantes des forêts d’érables en automne, ou l’arôme d’une tarte à la citrouille. Ou encore, allez donc faire un tour près de Windsor, en Nouvelle Écosse, pour tenter une traversée du lac Pesaquid à bord d’un pédalo-citrouille. Cela n’a rien d’une régate ordinaire : une flotte de citrouilles s’élançant pour ravir les honneurs… Le spectacle ne laisse pas indifférent! Et qui sait, peut être découvrirez vous la plus grosse citrouille au monde? En effet, le festival de la citrouille, son épreuve de la pesée et sa « régate citrouillarde » (pumpkin festival, weigh off and regatta), est un festival en l’honneur de la ville où poussent des légumes d’une taille record. Pouvez-vous imaginer meilleur endroit pour savourer une bonne tarte à la citrouille? Ou meilleur endroit que l’ Île-du-Prince-Édouard pour déguster en entrée une bonne chaudrée de palourdes que vous avez pêchées vous même? C’est dans ce coin de pays que Ron Perry vous attend, seau et pelle à la main, pour vous apprendre à creuser et à reconnaître les bonnes prises, la pêche s’achevant par un festin de palourdes sans égal dans le monde.

Et si vous n’êtes pas trop délicat, cet homme du pays vous enseignera comment attraper les palourdes d’une certaine espèce avec les orteils

Pour rester dans le registre du gluant, que diriez-vous d’une balade à travers prés et forêts pittoresques où vous pourrez observer des dizaines de milliers de couleuvres thamnophis grouillant et se tortillant dans leur nid?

Bien que vous puissiez voir ces reptiles en automne, c’est au printemps que la saison des amours bat son plein dans les quatre nids jalonnant un sentier de trois kilomètres à Narcisse, à une heure et demie de Winnipeg (au Manitoba). Romantique à souhait!

Puisqu’on parle de romance… Vous laisseriez vous tenter par une promenade dans la vallée de Cowichan sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, main dans la main avec votre douce moitié, histoire d’aller cueillir la chanterelle parfaite? Nous, les Canadiens, nous sommes connus pour nos vastes forêts et nos prodigieuses réserves d’eau. Ajoutez y une renommée de cueilleurs de champignons – dans l’optique d’un dîner gourmet arrosé des meilleurs crus de la province. Un moine bénédictin vous guidera dans votre pèlerinage, festin garanti à l’Amusé Bistro.

Conventionnel? Nous ne connaissons pas ce mot là…

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss