Idées d'articles

Découvrez l'histoire de la côte française de Terre-Neuve

Une magnifique tapisserie détaille les légendes, la culture et la pêche de la région dans des couleurs éclatantes.

14 janvier 2015
Imprimez

Suggestion de Tweet : Découvrez l'histoire fascinante de la côte française de Terre-Neuve grâce à une remarquable tapisserie http://ow.ly/FiOrf @NLtweets

C'est dans un petit hangar en bois jadis utilisé pour l'entreposage du poisson salé que les femmes de Conche, un village de pêcheurs isolé du nord-est de l’île de Terre-Neuve, se sont rassemblées pour transmettre le patrimoine de la communauté : elles ont créé ensemble, point après point, une tapisserie brodée relatant l'histoire de leur région, que l’on appelle la « côte française ». Ce minuscule village a de tout temps vécu de la pêche, mais celle-ci étant devenue depuis peu une ressource incertaine, les femmes ont cherché de nouvelles façons d’attirer les touristes à Conche.

La tapisserie de la côte française est devenue une attraction touristique importante pour cette petite communauté : une broderie artisanale minutieuse et colorée qui raconte en détail l'histoire et la fierté de la région, de l'époque des tout premiers colons jusqu'au début du XXIe siècle. Le public peut l'admirer de mai à septembre au Centre d'interprétation de la côte française, à Conche.

C’est sur cette côte française (parfois appelée French Shore ou « Petit Nord ») que des pionniers français se sont installés à Terre-Neuve. La plupart des familles de pêcheurs qui y vivent de nos jours sont de souche irlandaise. S'inspirant de la Tapisserie de Bayeux (une tapisserie française du XIe siècle), la tapisserie de Conche mesure 66 mètres de long et a été brodée par 13 femmes du village sur une période de quatre ans.

Les brodeuses ont bénéficié dans leur démarche de l'aide et des conseils de Jean-Claude Roy, un artiste français arrivé sur l'île pour peindre les lieux et les paysages. Il a écouté leurs histoires de pêche, d’icebergs, de distilleries clandestines et aussi celles de la côte française, puis il a esquissé les grands traits d’une broderie dite « jacobéenne » en noir et en blanc sur sept pièces de toiles de lin sergé.

Durant la journée, la plupart des femmes, âgées de 30 à 60 ans, travaillaient à l'usine de conditionnement de poissons du village et, le soir, elles se retrouvaient pour réaliser ce qui représente aujourd’hui 20 000 heures de broderie, de conversations, de rires, de larmes et de réconfort. Chemin faisant, elles s'entraidaient quand la maladie frappait et partageaient les hauts et les bas la vie. Il aura fallu une année pour préparer les patrons et trois autres pour parachever la délicate broderie en fil de laine. Chacune de ces brodeuses s’est attachée à ses outils de travail, et leurs ciseaux et aiguilles font aussi partie de l’exposition.

Une fois les sept pièces d'étoffe assemblées et ourlées d’une mince reliure en tissu, la trame historique est apparue. C'est celle d'un mode de vie traditionnel enraciné dans le passé et d'un profond sentiment de fierté collective. Résultat : une histoire haute en couleur du village, une sensation renouvelée d'appartenance et une bonne raison pour les visiteurs de faire le voyage à Conche.

Des milliers de personnes sont venues admirer ce projet émouvant de préservation du patrimoine culturel. Cette tapisserie représente en effet bien plus que des couleurs, du fil et des points de broderie : elle raconte l'histoire de ces sœurs, de ces mères, de ces voisins et autres cousins d'un village de pêcheurs qui ont vu disparaître l'industrie de la pêche et qui, comme nombre de Canadiens travailleurs, se sont rendus à l'évidence qu'il fallait instaurer un changement durable dans leur communauté.

Besoin de plus d’images inspirantes sur Terre-Neuve-et-Labrador? Notre Médiathèque de la marque Canada contient des milliers de photos et de vidéos de toutes les régions du Canada.

Suivez-nous sur Twitter @DestinationCAFR

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss