Idées d'articles

Le Canada commémore le naufrage du Titanic, un siècle plus tard

Pour l'occasion, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve organisent une série de manifestations

11 janvier 2012
Imprimez

C'est en faisant la visite virtuelle de l'épave du RMS Titanic et des objets du quotidien qu'elle révèle – comme la baignoire du capitaine ou les casseroles de la « cuisine de l'enfer » – que vous vous rendrez compte de l'ampleur de cette catastrophe survenue il y a un siècle. Le 14 avril 1912, au large des côtes de Terre-Neuve, le plus grand paquebot de l'époque heurta un iceberg, ce qui entraîna son naufrage et la mort de 1 517 personnes. Un siècle plus tard, la ville d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, commémore le rôle qu'elle a joué pendant et après les opérations de sauvetage.

À compter du 14 avril 2012, grâce au Maritime Museum of the Atlantic, vous pourrez revivre le déroulement des événements en recevant les mêmes messages radiotélégraphiques qu'ont reçus les opérateurs en 1912 (Titanic on Twitter). Entre avril et octobre 2012, le musée présentera par ailleurs l'exposition Cable Ships: Connecting Halifax to Titanic and the World, qui relate les événements tels que les ont vécus les membres d'équipage des câbliers postés à Halifax et qui ont participé aux opérations de récupération des corps. Les visiteurs pourront aussi visiter l'exposition photographique An Earnest Price: 150 Grave Stories, exposition sur les pierres tombales des 150 victimes qui reposent dans plusieurs cimetières d'Halifax.       

Ne manquez pas non plus l'exposition permanente sur le Titanic de ce même musée qui comprend notamment l'un des seuls transats intacts du Titanic dans le monde ainsi qu'un nouveau diorama illustrant, comme si vous étiez à bord d'un canot de sauvetage , les derniers instants de l'imposant paquebot.

La communauté urbaine d'Halifax publie une liste en ligne des victimes du Titanic enterrées à Halifax, qui constitue une source précieuse d'information pour tous ceux et celles qui prévoient de faire une visite, guidée ou non, du cimetière Fairview Lawn. C'est dans ce cimetière que reposent 121 victimes, mais aussi que les visiteurs trouveront la pierre tombale de l'enfant inconnu (qui a été identifié depuis comme étant Sidney Goodwin, 19 mois). Le cimetière Mount Olivet abrite quant à lui 19 victimes, et le cimetière du Baron de Hirsch (ouvert sur rendez-vous uniquement), 10 autres.    

De mai à août, vous aurez la possibilité de réserver une place pour la visite guidée que proposera l'institut océanographique Bedford et qui comprendra l'observation d'une maquette exacte de l'épave du Titanic qui repose actuellement au fond de l'océan.

Le Titanic a fait naufrage à 603 km au large de la côte terre-neuvienne de Cape Race, et pour marquer ses liens avec le Titanic, la province organisera une série de manifestations créées par Wildland Tours, dont une reconstitution émouvante du message de détresse et des autres communications échangées entre les navires environnants et la terre ferme. « My God, Gray, the Titanic has struck a berg » (« Mon Dieu, Gray, le Titanic a heurté un iceberg ») : telles furent les paroles prononcées par l'opérateur de Cape Race, Jack Goodwin, en 1912 et diffusées au monde entier, paroles gravées à jamais dans les mémoires. Une autre manifestation sera organisée les 14 et 15 avril prochains, Cape Race Receiving Titanic Commemoration, qui comprend un repas de l'époque (servi sur la terre ferme) et une reconstitution, minute par minute, des événements qui se sont déroulés en mer il y a 100 ans.   

Dans Ia ville historique de St. John’s, vous pourrez revivre le grandiose de l'époque du Titanic à la résidence Ryan, dont le grand escalier a été fait sur mesure par le même artisan irlandais à l'origine du grand escalier du paquebot de luxe et date donc de la même époque (1909-1911). Cet établissement d'hébergement convie aussi ses invités à l'opulent dîner Titanic, dont les six plats composaient non seulement le menu du dernier repas servi à bord du Titanic, mais sont aussi servis dans de la vaisselle reproduisant exactement celle utilisée dans la salle à manger des passagers de première classe du Titanic

 

Nouvelle-Écosse

Terre-Neuve-et-Labrador

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss