Idées d'articles

Le plus grand spectacle sur Terre

Laissez-vous éblouir par les aurores boréales

18 janvier 2012
Par  Mark Stevens
Imprimez

La première fois que j’ai vu une aurore boréale, j’étais étendu sur une plage du parc provincial Killbear, en Ontario.

Des faisceaux lumineux tournoyaient gracieusement dans le ciel, réalisaient des figures et posaient en filigrane sur la nuit un mélange de couleurs : du citron vert et du rose, du vert et des touches d’indigo. Un chef d’œuvre, une aquarelle en mouvement.

Mais autant comparer cette expérience à la photocopie d’une photocopie, un vague reflet de la magnificence du plus grand spectacle de la planète.

C’était en effet à la fin août, période qui n’est pas la plus propice à l’observation des aurores boréales, et on peut difficilement placer le parc dans lequel nous étions dans le « Grand Nord ».

Pour faire pleinement l’expérience de ce spectacle, vous devez vous rendre tout au nord, et de préférence entre décembre et avril.

Le ciel doit aussi être sombre.

Une nuit de pleine lune? N’y pensez pas. Un ciel nuageux? Rien ne se passera.

Pour optimiser vos chances d’observer une aurore boréale, optez pour Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest. La ville se vante de jouir d’une moyenne de 240 nuits propices à leur observation par an. Ces cinq dernières années, 95 % des gens qui y avaient attendu trois nuits de suite ont été récompensés de leur patience.

Profitez du spectacle à Aurora Village(composé pour l’essentiel de tipis sur un terrain de camping). Vous vous y prélasserez dans une chaise chauffée spécialement conçue pour l’observation, pendant que des guides-interprètes polyglottes partageront leur savoir avec vous.

La seule question à se poser est : comment s’occuper le reste du temps (la meilleure période d’observation dure quatre heures, vers minuit)? Pourquoi ne pas vous pelotonner auprès d’un feu crépitant et vous blottir contre votre chère et tendre?

Vous pouvez aussi décider de partir à la grande aventure, cette fois-ci au Yukon.

En février, vous pourrez acclamer sur la ligne d’arrivée les gagnants de la Yukon Quest, l’une des courses d’attelages de chiens les plus exigeantes du monde (le parcours fait 1 600 km). Vous pourrez ensuite participer à la fête, en attendant que le rideau se lève pour votre grand spectacle nocturne.

Autre choix : régaler vos yeux et vos oreilles lors du Festival de musique Frostbite à Whitehorse, où la diversité musicale (musique cadjine ou celtique, blues ou musique traditionnelle des Premières nations) est de mise. Prenez ensuite la direction des sources thermales de Takhini pour vous détendre dans une piscine d’eau minérale naturelle. On peut difficilement rêver de mieux.

À moins d’y ajouter un peu d’histoire et de culture locales… Applaudissez le grand gagnant du concours de barbes et de moustaches, jetez-vous sur les crêpes au levain pendant que les vrais gens du Nord jettent tronçonneuses et haches, et récoltent la gloire et les prix. Allez voir les danseuses de french cancan. Un auteur a surnommé les Sourdough Rendezvous un « Mardi gras en mukluks ».

Puis levez la tête vers le ciel. Attendez-vous à être ébloui.

Bien que les aurores boréales trouvent leur origine dans des phénomènes somme toute assez banals (des vents solaires générés par des tempêtes solaires), le résultat est tout sauf banal.

Bien sûr, ce n’est que parce que des particules sont chargées d’oxygène que le phénomène prend des teintes de vert et rouge, tandis que celles chargées d'azote lui donnent ses teintes bleues, pourpres et violettes. D’un côté, ce n’est qu’un exemple visible d’électrostatique.

D’un autre côté, et selon les légendes des Premières nations, ce sont les esprits des êtres chers disparus qui se manifestent en dansant dans le ciel.

On préfère nettement cette dernière explication pour expliquer ce qui est quand même le plus grand spectacle sur Terre (et dans le ciel).

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss