Idées d'articles

Le temps des récoltes

Des événements pour gourmets célèbrent les récoltes du terroir canadien.

06 novembre 2012
Imprimez

La Sunshine Coast est située à seulement 40 minutes de Ferry au nord-ouest de Vancouver. On connait cette région pour sa clémence, ses petits villages pittoresques et ses parcs longeant le littoral. Sous les imposantes voûtes de sapins et de cèdres de ce territoire qui longe 180 km de côtes, se cache un secret bien gourmand: une terre qui abonde de champignons sauvages et comestibles. L’auto-cueillette séduit une nouvelle génération. 

De Toronto à Vancouver, l’approvisionnement, l’art de la récolte et la préparation des aliments offerts par Mère Nature, est un nouveau passe-temps. Des adeptes du mouvement locavore de tout le pays cueillent et apprêtent les saveurs locales; des bleuets sauvages, du cresson et même des crosses de fougère. En tout, 350 variétés de délices sauvages poussent dans les forêts, les prairies et les montagnes canadiennes. Un véritable festin à ciel ouvert! A condition de savoir où aller et ce dont vous avez envie.

Une grande sélection d’itinéraires et de festivals donnent l’occasion aux visiteurs de découvrir les régals sauvages canadiens. A l’automne, sur la Sunshine Coast, la communauté Madeira Park célèbre la générosité de son sol en fournissant ses délicieuses girolles et ses appétissantes morilles à l’occasion du festival annuel Sunshine Coast Mushroom. Pour 30$ (24 euros), partez à la découverte de saveurs comestibles avec Daniel Winkler, qu’on surnomme aussi le Indiana Jones de la cueillette grâce à ses nombreuses expéditions qui l’ont menées au Tibet et dans la forêt amazonienne. Puis, profitez d’un diner gastronomique de champignons sauvages accompagné de bons vins de la région au restaurant Painted Boat, dans un centre de villégiature de classe mondiale, établi dans une enclave paisible de la côte Ouest (90$ - 70 euros).

A Vancouver, le Wild B.C. Edibles Walking Tour vous emmène pour une balade de deux heures dans une forêt pluviale en compagnie d’un guide naturaliste pour la somme de 39$ (30 euros). Les circuits proposés à l’automne mettent l’accent sur la cueillette des champignons, tandis qu’au printemps et à l’été, on cueille des plantes indigènes, des baies, de l’oseille sauvage, de la rhubarbe et des framboises. La promenade se termine avec un déjeuner au bord d’une rivière où sont servis des champignons et une infusion de plantes sauvages. 

A Stratford, une jolie ville à l’architecture victorienne tout près de Toronto, les sentiers longeant les rivières Avon et Thames abondent de douceurs. Puck’s Plenty fourni les restaurants à proximité de produits fraîchement cueillis et offre pour 30$ (24 euros) des formations de groupes sur la cueillette et la conservation du gingembre, du cresson, des poireaux, des pommes et une douzaine de sortes de champignons.

Le Canada regorge de terres propices à la cueillette. Adonnez-vous toujours à cette activité conviviale en présence d’un guide formé et ne vous aventurez pas à manger des champignons sauvages tant que votre guide ne vous aura pas confirmé qu’ils sont comestibles.

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss