Idées d'articles

Levons nos verres à une collaboration exceptionnelle!

Le peintre animalier Robert Bateman et la vinerie Summerhill Pyramid s’associent pour protéger l’environnement.

30 juin 2011
Imprimez

J’ai du mal à décider ce que je préfère du pinot gris fruité et savoureux que je déguste sur une colline surplombant le lac Okanagan en Colombie-Britannique ou du tableau de Robert Bateman reproduit sur la bouteille.

Robert Bateman est à n’en pas douter le peintre animalier le plus doué et le plus respecté du Canada, voire du monde. Summerhill Pyramid Winery, basée à Kelowna, est la vinerie biologique la plus visitée du Canada. L’été, plus d’un millier de personnes s’y pressent chaque jour pour goûter ses vins primés et en ramener quelques-uns à la maison.

Mais quel rapport entre les œuvres de Robert Bateman et le vin de Summerhill?

Au cours de sa longue carrière, Robert Bateman ne s’était jamais associé à un produit commercial. Je suis donc aussi surprise que ravie d’admirer sur une étiquette Silent Witness, son tableau magistral d’un loup en hiver. Je déguste mon vin sous le regard de l’animal qui m’épie, tapi derrière un escarpement rocheux enneigé.

Il s’avère que Robert Bateman et Stephen Cipes, le propriétaire de Summerhill, ont tout pour s’entendre. Chacun veille à la protection de l’environnement et à sa préservation pour les générations futures.

Robert Bateman le fait en nous montrant la beauté extraordinaire de la nature et en incitant les enfants à s’y aventurer. Pour le propriétaire de Summerhill, il s’agit de cultiver, grâce à des méthodes d’agriculture biologique et biodynamique, de petits raisins incroyablement savoureux qui titillent nos papilles gustatives.

Summerhill est depuis des années partenaire de « Get To Know Your Wild Neighbours » (faites la connaissance de vos voisins sauvages), le programme inspirant que Robert Bateman a créé pour les enfants. Il n’est pas donc si surprenant après tout qu’il ait autorisé Summerhill à reproduire cinq de ses œuvres originales sur ses étiquettes de vin. Pour chaque bouteille vendue, Summerhill reverse un dollar au programme de l’artiste.

Alors même que le programme « Get To Know Your Wild Neighbours » prend de l’ampleur dans toute l’Amérique du Nord, les cinq vins portant les étiquettes de Robert Bateman s’exportent eux aussi. Stephen Cipes a annoncé récemment que Summerhill produisait maintenant assez de vin pour en exporter aux États-Unis. En plus du pinot gris, Summerhill expédiera un merlot, un rosé et deux vins de glace (dont un pinot noir rare) aux consommateurs américains, le tout en collaboration avec le programme de Robert Bateman.

La magie que recèlent ces vins ne tient pas seulement dans leur fabrication biologique et dans leurs étiquettes artistiques. Elle tient aussi, comme pour tous les vins de Summerhill, de leur « énergie pyramidale ».

Cela peut sembler bizarre, mais Stephen Cipes a fait construire sur sa propriété une vraie pyramide, dans laquelle il fait vieillir son vin. Selon lui, les dimensions précises d’une pyramide dégagent une aura qui contribue à la complexité de la subtilité du vin.

Ce dont je suis sûre, c’est que le vin de Summerhill et les œuvres de Robert se marient parfaitement.

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss