Idées d'articles

Safari arctique au Canada : merveilles d’une mer qui s’éveille

Mettez le cap sur le Nunavut au printemps et jetez un regard privilégié sur des animaux spectaculaires, de majestueux icebergs et la culture inuite.

03 décembre 2015
Imprimez

Suggestion de Tweet : Faune spectaculaire, icebergs majestueux + culture inuite = safari arctique inoubliable au Canada http://goo.gl/kqUc5H#explorecanada

Dormir dans une tente en plein air, dans l’Arctique, sur l’océan gelé à six kilomètres de la côte a quelque chose de tout simplement exaltant. Jetant un coup d’œil hors du vestibule, je vois un immense iceberg qui surplombe notre petit campement où notre guide inuit, à cheval sur sa motoneige avec une carabine sur les genoux, fait le guet à l’affût des ours polaires sous le soleil éclatant… à deux heures du matin!

Lorsqu’au printemps, sous l’effet des interminables heures de soleil, la croûte de glace de l’océan Arctique fond, se brise et s’effrite, ses eaux se libèrent, offrant un généreux buffet à volonté à une multitude grouillante d’animaux affamés. On y retrouve des oiseaux marins comme les eiders et les oies des neiges qui reviennent du sud par milliers, mais aussi des phoques, des narvals, des bélugas et des baleines boréales.

Durant une courte période en mai et en juin, avant que la glace disparaisse complètement, des pourvoyeurs du Nord comme Black Feather proposent, à partir du hameau de Pond Inlet situé à la pointe nord de l’île de Baffin, au Nunavut, de véritables safaris arctiques dans la zone de dislocation, là où la glace marine fait place à la haute mer. On s’y déplace en cométique – un traîneau inuit traditionnel – tiré par une motoneige, sur la glace qui sépare l’île de Baffin et l’île Bylot. Un spectaculaire paysage montagnard aux reliefs anguleux, semé de dizaines de glaciers, nous y attend.

Au campement, des repas copieux sont servis dans un dôme géodésique chauffé, et on passe la nuit dans des tentes pour deux. En cette saison de frénésie alimentaire, le jour est consacré à l’observation de la faune. On peut voir le ciel se remplir d’oiseaux qui descendent en piqué et font des plongées-kamikazes dans la mer où les baleines se gavent. Les ours rôdent près du bord de la glace à la recherche de carcasses laissées par des chasseurs inuits. Ces derniers viennent ici pour refaire le plein d’aliments prélevés dans la nature et réapprovisionner le garde-manger de leur famille, bien dégarni à la fin de l’hiver. Cette expérience est aussi une occasion exceptionnelle de se familiariser avec la vie des Inuits, non seulement dans une petite ville de l’Arctique, mais aussi « sur le terrain », puisque des guides inuits qui parlent anglais participent à chaque voyage. Ils font profiter les voyageurs de leur sagesse issue de leur culture millénaire, de leurs compétences de chasseurs-cueilleurs et de leur sens de l’humour souvent tordu.

Un voyage dans la zone de dislocation est une expédition peu exigeante constituée de promenades et de randonnées grâce auxquelles des personnes de tous âges et de niveaux de forme physique variés peuvent porter un regard privilégié sur la nature sauvage de l’Arctique. Explorez de spectaculaires groupes d’icebergs pris dans la glace marine, puis visitez d’anciens campements thulés et des stations de baleiniers abandonnées où se trouvent encore des casseroles maintenant rouillées dans lesquelles on faisait fondre les graisses d’animaux. Promenez-vous à travers la toundra parsemée de fleurs sauvages et découvrez ce qu’on croirait être une forêt de bonsaïs, haute d’une quinzaine de centimètres à peine, composée de saules et d’arbustes miniatures. Voyez des phoques pointer la tête hors des trous d’air dans la glace et écoutez leurs cris aigus au moyen d’hydrophones placés sous la glace. Laissez-vous surprendre par les cris assourdissants de milliers d’oiseaux marins ayant fait leur nid dans les moindres niches des hautes falaises. L’Arctique peut être tout aussi exotique que l’Afrique.

En 2014, Black Feather a commencé à proposer des voyages actifs dans la zone de dislocation, au cours desquels on peut enfiler des skis de randonnée pour se promener sur la glace marine. Il y a aussi des kayaks de mer pour ceux qui rêvent de pagayer dans les eaux libres de l’Arctique en compagnie des baleines et à qui la chance pourrait sourire…

Besoin de plus d’images inspirantes d’expériences hivernales au Canada? Notre Médiathèque de la marque Canada contient des milliers de photos et de vidéos de toutes les régions du Canada.

Suivez-nous sur Twitter @DestinationCAFR

Usage guidelines

Libres de droits - nos photos le sont également - ils sont à la disposition des journalistes de la presse écrite et électronique, et peuvent également servir de source d'inspiration pour vos propres articles sur le Canada. Les articles doivent être repris mot à mot, en entier; ils doivent inclure la signature de l'auteur et la note « avec la permission de la Commission canadienne du tourisme »

Mots-clés :
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss