Marchés EAC

La division Événements d’affaires Canada (EAC) mène des activités dans tous les États-Unis. Elle essaie aussi d’attirer au Canada des événements d’affaires d’origine britannique, française, allemande et belge par l’intermédiaire d’un agent général des ventes (AGV) qu’elle a engagé et qui est installé au Royaume-Uni. L’équipe d’EAC tire par ailleurs parti des occasions qui se présentent ailleurs dans le monde.

Presque 80 % des réunions et congrès venant de l’étranger qui ont lieu au Canada sont d’origine américaine, mais la part de marché du Canada dans les autres marchés cibles augmente petit à petit.

Allemagne En savoir plus > Fermer >

En général, l’économie allemande a moins souffert de la récession mondiale que ses voisines et les coupes budgétaires des entreprises allemandes ont été moins radicales que prévu. Comme la France, l’Allemagne envoie un fort contingent de voyageurs d’agrément au Canada et un nombre plus ou moins équivalent de voyageurs d’affaires. Comme l’Allemagne héberge peu de sièges sociaux de sociétés de congrès internationales, EAC concentre ses efforts dans les segments des voyages de motivation et des réunions d’affaires. Tout comme la France, l’Allemagne possède un réseau très développé d’entreprises tierces spécialisées dans les incitatifs. Elle détient par ailleurs le record européen des dépenses par voyage.

En savoir plus

Belgium En savoir plus > Fermer >

En Europe, le marché belge, et plus précisément celui de Bruxelles, est l’un des principaux pôles d’associations et de congrès internationaux et européens. Le nombre total de voyages à l’étranger en provenance du marché belge des événements d’affaires est relativement restreint, mais ce marché nous intéresse pour le pouvoir décisionnel et l’influence qu’il représente. Siège du Parlement européen, Bruxelles attire naturellement les sièges sociaux des associations et des sociétés de congrès internationales et européennes. La division des événements d’affaires de Destination Canada s’est donné comme stratégie de soutenir les intervenants partenaires souhaitant développer ce marché et de rehausser la présence de la marque Canada au sein de cette clientèle. Bruxelles n’a pas la valeur d’un véritable marché de voyages de motivation ou de réunions d’affaires : même si quelques agences tierces sont présentes dans ce marché, les initiatives et la sollicitation dans ce marché privilégieront les associations et sociétés de congrès.

En savoir plus

États-Unis En savoir plus > Fermer >

Les États-Unis sont le principal marché source du Canada dans le segment des événements d’affaires et représentent presque 80 % des réunions, congrès et voyages de motivation en provenance de l’étranger. Bien que le nombre d’arrivées pour des voyages d’une nuit ou plus ait enregistré des baisses importantes de 2008 à 2010 (9,7 % en 2009), le marché a repris en 2011 et 2012, et selon les prévisions, les voyages et les dépenses devraient augmenter faiblement au cours des trois prochaines années. Au fur et à mesure que l’économie s’améliore en Amérique du Nord, le Canada devient de plus en plus envisageable comme destination potentielle pour y tenir des réunions, et les associations et entreprises recommencent d’ailleurs à y faire des réservations à long terme. Le Canada est actuellement la première destination pour les voyages à l’étranger en provenance des États-Unis, ce qui représente encore une importante part de marché de 22,8 %.

En savoir plus

France En savoir plus > Fermer >

Depuis longtemps, le marché français demeure une source constante de touristes pour le Canada. D’ailleurs, la marque Canada est solidement ancrée en France. Pour des raisons historiques et de par leur esprit d’aventure, les Français ont toujours vu le Canada comme un choix de destination naturel, que ce soit pour un voyage d’agrément ou de motivation. Traditionnellement, les entreprises françaises offrent des voyages de motivation à leurs meilleurs employés, ce qui a fait naître une vaste industrie des voyages de motivation, prise en charge par des spécialistes tiers. La capacité aérienne au départ de la France est restée constante; grâce aux vols réguliers offerts vers plusieurs destinations canadiennes, l’accès au Canada ne pose aucun problème. La signature récente du nouvel accord de libre-échange avec l'Europe entraînera il est certain une importante augmentation des voyages d’affaires.

En savoir plus

Royaume-Uni En savoir plus > Fermer >

Le Royaume-Uni est le premier marché européen source pour le Canada aussi bien en ce qui a trait au tourisme d’agrément qu’au tourisme d’affaires. Même si le Royaume-Uni connaît de sérieux revers économiques, le Canada continue doucement, mais sûrement de gagner du terrain dans ce marché pour les voyages long-courriers. Compte tenu des quelques centaines d’associationsinternationales qui ont leur siège social à Londres et de la présence de plus d’un millier d’entreprises commerciales, et d’entreprises spécialisées dans les incitatifs, toutes susceptibles de voir le Canada comme une destination de réunions, la division EAC estime qu’elle a des chances raisonnables d’accroître à moyen et à long termes le nombre de visiteurs au Canada en provenance de ce marché et aussi les recettes connexes. Dans le secteur des événements d’affaires, ce marché est de loin le plus concurrentiel d’Europe.

En savoir plus

Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss