Discours et Présentations

Discours devant la Chambre de commerce du Canada - Le 7 avril 2011

Discours devant la Chambre de commerce du Canada

Mexico

Le 7 avril 2011

Introduction

  • Merci et bon après-midi, mesdames et messieurs. C’est un immense plaisir d’être parmi vous aujourd’hui.
  • En tant qu’organisme de marketing touristique national du Canada, notre travail consiste à inciter les voyageurs de 11 pays dans le monde à découvrir les expériences touristiques extraordinaires qu’offre notre pays.
  • En 2008, le Mexique était au cinquième rang des marchés de la CCT au chapitre des visites d’une nuit ou plus. Deux ans plus tard, il avait chuté en dixième position.
  • Aujourd’hui, je suis très heureuse d’annoncer que le Mexique remonte la pente. Cela presque deux ans que j'attends cela!
  • Les événements et circonstances à l'échelle mondiale ont été difficiles, mais nous en voyons le bout.
  • Notre expérience du marketing nous à inciter à ne pas quitter le Mexique, mais plutôt à y rester pour être fin prêts lorsque le vent tournerait.
  • Grâce à notre expérience des affaires, nous savions que nous ne pouvions rester là sans rien faire : il nous fallait offrir des idées, des solutions, et aider. Nous avons noué d’excellentes relations ici, et la CCT est déterminée à épauler ses amis pendant les années de vache maigre.
  • Selon nos derniers chiffres, le nombre de visiteurs mexicains au Canada a augmenté de 27 % par rapport à l’année dernière, ce qui constitue un regain très encourageant.
  • De plus, le nombre de gens qui envisagent la possibilité de visiter le Canada atteint des sommets inégalés.
  • Et ce n’est pas tout : il faut aussi parler de la prévision de croissance pour 2011, de bon augure à 2,8 %.
  • Alors, muchas gracias à tous ceux d’entre vous présents aujourd’hui qui avez travaillé avec nous au cours des deux dernières années pour atteindre ces résultats : notre ambassade, nos partenaires de l’industrie et les professionnels du voyage. Nos efforts ont porté leurs fruits.
  • L’enjeu est de taille.

- Nombre d'arrivées internationales dans le monde en 1950 : 25 millions
- En 2010 : 935 millions
- Prévisions pour 2020 : 1,6 milliard.

  • La croissance du secteur du tourisme international est un phénomène socioéconomique étonnant  :
  • Les dépenses touristiques mondiales des voyageurs se sont élevées à un billion de dollars en 2009. 
  • C’est difficile à imaginer : cela équivaut à trois milliards de dollars par jour, ou à deux millions de dollars par minute!
  • Ce n'est donc pas étonnant que le tourisme soit devenu un domaine où les enjeux sont de taille, une lutte entre les pays qui s’affrontent pour gagner la mise. Les pays qui sortent gagnants sont ceux qui proposent des expériences exotiques, une marque touristique forte, des infrastructures de premier plan et une collaboration efficace entre le gouvernement et les partenaires de l’industrie touristique.
  • Voilà pourquoi je suis ici aujourd’hui, pour vous parler de la voie à suivre : des campagnes, des partenariats et des projets qui nous permettront d’aller de l’avant en capitalisant sur nos réussites.
  • Notre marque touristique internationale, « Canada. Explorez sans fin », est plus forte que jamais. L’année dernière, elle a détrôné la marque nationale des États-Unis pour devenir la plus respectée au monde selon FutureBrand, une société-conseil new‑yorkaise spécialisée en marques internationales.
  • Par ailleurs, notre stratégie visant à profiter des Jeux d’hiver de 2010 pour accroître la notoriété mondiale de notre marque touristique a dépassé toutes les attentes. Nos campagnes de marketing lancées dans la foulée des Jeux attirent un nombre toujours plus important de visiteurs de nos marchés internationaux.
  • Ces résultats reflètent la force croissante de la marque touristique du Canada et son influence dans le monde.
  • Pour être concurrentiel à l’échelle internationale, il faut avoir une marque touristique forte, parce qu’on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve.
  • Cependant, même si nous étions les meilleurs spécialistes du marketing au monde et que nous incitions des millions de voyageurs potentiels à choisir le Canada, nos efforts seraient vains si ces voyageurs ne pouvaient trouver un billet d’avion ou obtenir un visa.
  • La CCT surveille de très près la capacité aérienne et la compétitivité du processus de visa, car ces deux facteurs ont une grande influence sur nos investissements en marketing.

Un ciel enfin dégagé

  • Heureusement, la capacité aérienne n’est plus un obstacle pour les voyageurs mexicains qui souhaitent visiter le Canada. C’est pourquoi la CCT s’affaire maintenant à créer avec les compagnies aériennes des programmes de marketing visant à faire augmenter la demande. C’est un heureux problème.
  • La campagne de printemps s'ouvre sur de nouvelles possibilités, Air Canada offrant un nouveau vol direct quotidien au départ de Mexico et à destination de Montréal et de Vancouver, et deux vols directs quotidiens vers Toronto.
  • Des forfaits spéciaux ont été créés pour encourager les consommateurs mexicains à faire leurs bagages et mettre le cap sur le nord au cours des prochains mois. Ces forfaits ne se limitent pas à ces grandes villes : des options supplémentaires permettent aux voyageurs mexicains de découvrir bien d’autres facettes du Canada.
  • La campagne se déploie sur Internet, dans la presse écrite et à la radio, et nous sommes certains qu’elle ne passera pas inaperçue. Notre travail consiste à la mousser et à présenter de superbes expériences canadiennes, comme la randonnée à pied ou en vélo dans le parc national Banff, ou la découverte des vignobles après avoir admiré les chutes Niagara.
  • Aeroméxico participe aussi à la campagne et offre des vols directs quotidiens à destination de Montréal. Nous sommes très heureux que la compagnie songe aussi à ajouter des vols à destination de Vancouver et de Toronto au printemps et pendant l’été.
  • Ces développements sont sensationnels pour nos compagnies aériennes partenaires et pour le Canada.

Demande de visa simplifiée, processus amélioré

  • De plus en plus de pays considèrent le processus d’obtention de visa comme un facteur de concurrence.
  • La grande question des dispenses de visa est d'ailleurs la priorité numéro un de la Corporation for Travel Promotion, le pendant américain de la Commission canadienne du tourisme.
  • Entre temps, l'Australie, l'une des grandes destinations et l'un de nos principaux concurrents, vient d'inaugurer un processus de demande de visa en ligne afin de rendre son processus de délivrance de visa plus concurrentiel. Pas de chichis : le visa est lié au numéro de passeport.
  • Comme vous le savez, les exigences canadiennes en matière de visas pour les Mexicains qui ont été mises en place en juillet 2009 ont causé une chute libre des recettes et du volume touristiques. Globalement, le nombre de touristes mexicains en 2010 a diminué de près de 29 % par rapport à 2009; on a compté 120 499 visiteurs d’une nuit ou plus par rapport aux 168 720 de l’année précédente.
  • Alors, qu’est-ce qui me fait sourire? La joie d’être ici aujourd’hui? Si. Mais aussi l’embellie du marché mexicain au cours des six derniers mois.
  • Nous avons renversé la vapeur et ce n'est pas un hasard.
  • Ce renversement résulte des efforts soutenus de l’ambassade du Canada au Mexique, en collaboration avec l’équipe de la CCT, pour simplifier autant que possible le processus de demande de visa. Par ailleurs, nous avons tous fait notre part et n'avons cessé de participer à des activités conjointes de vente et de marketing visant à générer de la demande.
  • Aujourd’hui, on peut obtenir un visa en moins de 10 jours ouvrables. Le processus est efficace.
  • Le programme Travel Express a été mis en place pour les visiteurs qui veulent venir au Canada pour  faire du ski, une croisière, participer à un camp d’été ou pour voyage d’affaires.
  • Ce programme connaît tellement de succès qu’il est en voie de devenir un modèle pour les autres marchés. Pas mal du tout! Ça fait plaisir de donner l’exemple.
  • L’ambassade a aussi ouvert de nouveaux bureaux de demande de visas à Guadalajara et Monterrey, qui s’ajoutent à celui de Mexico. Les demandeurs se voient offrir un service de qualité; on leur remet entre autres un guide en espagnol sur le processus de demande. C’est un excellent service, très accueillant.
  • La CCT travaille actuellement avec l’ambassade du Canada pour en faire encore plus. Nous produirons bientôt du matériel faisant la promotion de ce processus de demande plus efficace que jamais. Il sera distribué par les professionnels des voyages.
  • Nous nous affairons aussi à informer l’ensemble des professionnels des voyages, y compris les compagnies aériennes, des améliorations apportées au processus de demande de visa.
  • Quoi de mieux? On simplifie et on améliore!

 

Programmes de la CCT à venir

  • Nous sommes pleinement conscients de la valeur des professionnels des voyages mexicains et du rôle essentiel qu'ils jouent dans l’augmentation du nombre de voyages au Canada. C’est pourquoi notre stratégie de marketing est axée sur cette relation. Nous poursuivrons nos activités axées sur les relations avec les médias et la publicité, mais nous sommes convaincus que notre réussite future repose d’abord sur nos relations avec les professionnels des voyages.
  • Ainsi, dans le cadre du Programme des spécialistes du Canada, la CCT travaille avec d’importants partenaires de l’industrie touristique pour s’adapter aux préférences changeantes des voyageurs et créer un produit qui correspond à leurs besoins.
  • Ces voyageurs sont toujours plus curieux et cherchent à vivre des expériences uniques, inattendues et exotiques : ils sont en quête de villes raffinées situées à proximité de paysages spectaculaires, de cuisines régionales réputées, de ski de calibre olympique, et plus encore. Ils veulent aussi faire connaissance avec des gens chaleureux et accueillants.
  • Notre programme de printemps pour l’industrie touristique, qui s’étend de mars à la fin avril, repose sur des tarifs alléchants d’Air Canada et un appel à l’action pour encourager les voyages au Canada au printemps.
  • La campagne de marketing grand public de printemps se poursuivra quant à elle jusqu’à la fin juin. Il s’agit d’une campagne en ligne de notoriété mettant en vedette des aventures urbaines dans des villes d’accueil raffinées comme Toronto, Vancouver et Montréal.
  • À ces campagnes de printemps succéderont nos programmes d'été pour l’industrie touristique. Menés de concert avec nos partenaires clés, ils feront appel à l’action en offrant des forfaits spéciaux à des prix avantageux.

 

Conclusion

  • J’espère avoir réussi à vous démontrer que le Canada est en meilleure posture que jamais pour saisir une plus grande part du marché des voyageurs internationaux, dont la croissance se poursuit.
  • La notoriété de notre pays n’a jamais été aussi grande au Mexique et ailleurs dans le monde.
  • Le Canada offre des expériences touristiques dont le monde est avide. Nous faisons tout notre possible pour nous assurer que nos amis mexicains pensent à nous en premier et viennent nous rendre visite, encore et encore.
Fermer

Explorez ce que nous faisons pour les voyageurs américains

KeepExploring.ca External Linkss